Eveil

Lettre ouverte au Président français, Emmanuel Macron.

Excellence Monsieur le Président de la République française,

Par lettre ouverte, publiée le 14 novembre 2017 sur les réseaux sociaux et le 20 novembre 2017 dans le Journal Bendré, je vous suggérais, à l’occasion de votre venue dans notre pays, de libérer l’Afrique afin de sauver la France. Par ladite, je formulais des bénédictions à votre endroit au cas où vous prendriez en compte mon interpellation, mais aussi un jugement inéluctable de la terre à votre encontre au cas où vous les ignoreriez.

Cependant, malgré l’avènement des Gilets Jaunes en France en colère contre votre gouvernance et le sentiment anti-français grandissant dans le monde entier, que certainement ce jugement de la terre a provoqués, vous n’avez pas encore cédé une parcelle de liberté à notre chère Afrique.

C’est pourquoi, agissant cette fois-ci, au nom et pour le compte de l’Association « AMOUR DIVIN », organisation à caractère spirituel et instrument de réhabilitation des valeurs traditionnelles et endogènes, qui prône la justice, l’intégrité et la liberté et dont je suis la coordonnatrice, j’ai l’honneur de soumettre à votre bienveillante attention, la présente notification d’une nouvelle invocation de la terre, en date du 9 avril 2022, contre votre personne et contre toute présence militaire française sur le sol burkinabè.

Le délai de trois mois, pour compter de la date de l’invocation, a été donné pour que la France cesse toute coopération bilatérale jusqu’à nouvel ordre, ferme volontairement son ambassade et rapatrie tous les militaires français du territoire burkinabé.

Passé ce délai, si un seul militaire ou un seul travailleur de l’administration française demeure sur le sol burkinabè, la terre entrera en jugement contre votre personne et contre ce militaire ou ce travailleur.

En cas de représailles liées à la présente démarche, c’est le ciel qui, à travers la foudre et les forces célestes, interviendra pour notre défense. Nous n’avons aucune force, mais les forces de l’univers sont les nôtres.

Ainsi, comme toute invocation de cette nature implique qu’une notification soit faite à l’autre partie afin que celle-ci prenne acte et conscience des lourdes conséquences que ces invocations peuvent avoir en cas de refus d’obtempérer, il était donc de notre devoir de vous le notifier afin que vous prenez vos responsabilités.

Toutefois, le Burkina Faso est un pays de fraternité multicolore. Aussi, la présente notification ne s’adresse-t-elle pas au peuple français que nous considérons jusqu’à preuve du contraire comme nos frères. Elle s’adresse uniquement aux troupes françaises. La présente notification sera publiée partout où besoin sera afin que l’opinion publique nationale et internationale en prenne connaissance.

Excellence Monsieur Emmanuel Macron, tout en vous souhaitant une bonne réception, veuillez recevoir mes salutations les plus fraternelles.

                                                                                               Justine OUEDRAOGO

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *